Ordre Martiniste

Chercher...

Sur notre site
Utilisez le formulaire ci-dessous

Travaux récents

  • Discours initiatique

    Marc HAVEN : Homme de Désir, Frère inconnu, toi qui marches vers Thèbes, en quelque région de nos (…)

  • La pierre philosophale

    Papus donne dans ces pages [1]. son idée de la nature de la Pierre Philosophale. Elle aussi, (…)


Découvrir...

Sédir (Yvon Le Loup)
Cette biographie a été écrite par Émile Besson, publiée en 1971.

A noter...

Journées Papus 2014
HOMMAGE AU DR GERARD ENCAUSSE-PAPUS ET A SON FILS LE DR PHILIPPE ENCAUSSE-JEAN Comme chaque année, l’Ordre Martiniste et des fidèles de (...)

Papus

fontsizedown
fontsizeup

Appelé parfois "le Balzac de l’occultisme", en ce qu’il fut très prolixe en écrits, Papus fut surtout un rassembleur et un divulgateur.

Ayant reçu la filiation du Philosophe Inconnu très jeune, il fut sensible et curieux de beaucoup de choses qui n’étaient pas seulement du domaine tangible. Il réalisa, au bout de quelques années, que le dépôt qu’il avait reçu pourrait éveiller un nombre plus important de personnes à des niveaux de réalité plus profonds.

D’un naturel sociable, il rassembla autour de lui, dans le Paris du début de l’ère électrique, des hommes et femmes qui, comme lui, cherchaient des alternatives aux options matérialistes et religieuses de l’époque, très rigides de part et d’autre. Il eut toute sa vie le souci de rassembler des hommes de désir, parfois dans une mosaïque que nous pourrions considérer aujourd’hui hétéroclite.

Sans sectarisme ou a priori, chaque membre de ce groupe évolua pour influer sur la société. Plus tard l’un d’entre eux, Victor Emile Michelet, les appellera "les compagnons de la hiérophanie". Papus en était sans conteste l’animateur et le moteur. Ce groupe de jeunes chercheurs vit passer en ses rangs nombre de personnalités qui devinrent des références en leurs domaines (voir notre page de biographies où certains d’entre eux sont cités).

De ces explorations, allant de la recherche de documents anciens concernant notamment les sciences occultes et les traditions cachées, à l’expérimentation de phénomènes qui aujourd’hui se classeraient dans la parapsychologie, sont issus plusieurs groupements dont l’orientation générale était "spiritualiste".

Après avoir exploré ces voies alternatives, souvent avec la rigueur scientifique à laquelle sa formation de médecin l’avait préparé, Papus évolua vers une spiritualité assez dépouillée, pure et finalement très proche de ce qui lui avait été transmis : la transmission de Monsieur de Saint-Martin.

Cette dernière métamorphose serait une preuve, par le vécu, des théories qu’il avait reçu : sa vie pourrait être considérée comme une expérimentation, un exemple vivant de l’ésotérisme vécu.

Grand divulgateur de l’occultisme, il continue encore aujourd’hui d’influencer nombre de personnes. Certains ont suivi son exemple, parfois pour en tirer profit, parfois sans avoir la maîtrise suffisante pour assumer les conséquences de ce qui est transmis. : Nombreux ont cherché à l’imiter. Mais combien ont aidé, que ce soit quantitativement que qualitativement, leurs semblables comme il le fit ?

Parmi ses maîtres nous retiendrons Saint Yves D’Alveydre, Eliphas lévi, Nizier Philippe et, bien entendu, Louis-Claude de Saint-Martin.

L’Ordre Martiniste se joint à l’hommage rendu à Papus chaque année, lors des "Journées Papus".