Ordre Martiniste

Précisons...

L’ordre martiniste n’est officiellement présent dans aucun groupe de discussion, aucun forum.

La liberté individuelle au sens politique du terme lui semble trop importante pour intervenir et arbitrer des débats publics.

Les personnes qui parlent du martinisme sur internet en dehors de notre site le font à titre privé et de façon tout à fait indépendante de son égide.

Chercher...

Sur notre site
Utilisez le formulaire ci-dessous

Travaux récents

  • Discours initiatique

    Marc HAVEN : Homme de Désir, Frère inconnu, toi qui marches vers Thèbes, en quelque région de nos (…)

  • La pierre philosophale

    Papus donne dans ces pages [1]. son idée de la nature de la Pierre Philosophale. Elle aussi, (…)


Découvrir...

Sédir (Yvon Le Loup)
Cette biographie a été écrite par Émile Besson, publiée en 1971.

A noter...

Journées Papus 2013
HOMMAGE AU DR GERARD ENCAUSSE-PAPUS ET A SON FILS LE DR PHILIPPE ENCAUSSE-JEAN Comme chaque année, l’Ordre Martiniste, association (...)

Bienvenue...

… Sur le site officiel de l’Ordre Martiniste, mouvement à visée spirituelle et adogmatique créé par Papus (Docteur Gérard Encausse) en 1887. Il est indépendant de tous les autres Ordres ou associations initiatiques avec lesquelles il peut entretenir cependant de fraternelles relations.

JPEG - 27.5 ko

Les buts que s’est fixé l’Ordre depuis sa création sont l’éveil de la spiritualité inspirée par la Tradition primordiale, telle qu’elle fut transmise par Louis-Claude de Saint-Martin et Papus, sous des formes adaptées à notre monde moderne, et sa mise en pratique avec des principes éthiques et humanistes.
Ses outils sont l’étude du symbolisme traditionnel, de la philosophie ésotérique (principalement puisée dans la tradition chrétienne), la pratique des rituels de l’Ordre au sein des Groupes.

Qui peut devenir Martiniste ? Tout homme ou femme majeur, de bonne volonté, animé du désir sincère d’évoluer spirituellement et d’œuvrer pour un monde meilleur, dans la mesure de ses moyens. Il ne s’agit pas de faire du plan spirituel un monde à part, distinct du reste de la personnalité, mais de se mettre en marche vers une humanité plus achevée, pleine et entière, faisant en sorte que la partie visible et la partie invisible, corps et psychisme, soient en harmonie avec l’esprit. En d’autres mots : rechercher une meilleure qualité existentielle, un art de vivre…